Deux sont d'ores et déjà en route dans le cadre de notre association "Au cœur de notre ville" que nous avons créée, après notre défaite aux élections municipales de mars 2008, mes amis et collègues du conseil municipal Marie-Christine MAGNIER, Eddy SCHWARZ et moi-même (1).

Samedi 21 novembre prochain, nous procèderons à la collecte des livres qui seront redistribués le samedi 5 décembre.

Cette opération avait rencontré, l'an dernier, un grand succès puisque 2 500 livres pour tous les publics furent offerts à 350 personnes.

Par ailleurs, dès mercredi 2 décembre débuteront les cours gratuits dispensés dans le cadre du soutien scolaire.

Nous accueillons pour cela, dans une salle réservée à cet effet, deux professeurs des écoles (2) à la retraite afin de tenter de redonner non seulement les bases pédagogiques de lectures, de mathématiques (etc.) mais aussi bien souvent de comportement aux enfants qui rencontrent dans leur scolarité des difficultés.

Il n'échappera à personne que c'est, dans un premier temps, sur les champs de l'éducation et de la culture que nous faisons porter notre effort.

Pont-Sainte-Maxence est riche de ses enfants de milieux populaires dont je parle avec la plus grande aisance et connaissance que je compte parmi l'un d'entre-eux.

Parce qu'ils n'ont pas toujours le réflexe ou les moyens de fréquenter des bibliothèques, de disposer de cours personnels approfondis, d'évoluer dans un environnement pédagogique tout autant sérieux mais moins formel nous voulons offrir à ces enfants une chance nouvelle.

Nous voulons leur donner accès aux livres et au savoir car c'est en disposant et en maitrisant ces outils que l'on se libère de l'échec, du chômage et du repli sur soi.

Dans notre département, 27 % des élèves de CM 2 ont des connaissances qualifiées de fragile.

Il nous faut donc nous mobiliser pour que cette fragilité se résorbe et pour qu'elle ne compromette pas la poursuite des études car l'on sait bien que le retard se cumule et qu'il se mue trop souvent (toujours ?) en un obstacle insurmontable.

C'est aussi plus personnellement et collectivement le choix de l'action au service de notre ville, au service de chacun(e) des Maxipontain(e)s que nous faisons dans une ville qui en a bien besoin.

Notre ambition n'est pas de donner des leçons aux uns et aux autres mais d'être dignes de la confiance que l'on nous a accordée et témoigner de manière inlassable de notre volonté à améliorer notre vie quotidienne dans notre ville.

Je ne conçois pas la politique sans action, sans résultat et tout ce que j'ai vu jusqu'alors me convainc qu'il faut toujours davantage consacrer de forces au changement.

Pour Pont-Sainte-Maxence, nous voulons des idées fortes, des objectifs concrets et notre ville veut qu’on lui propose un avenir différent, elle n’attend pas qu’on lui resserve les recettes du passé.

Notre ville réclame qu’on la tire vers le haut, c'est ce défi que nous voulons relever tous ensemble.

(1) Rejoints bien vite par mesdames Monique MARTIN, Chantal DECHATRE, Marie-Paule DIDRY, Michèle COINT, Béatrice LAROUMANIE, Antoinette KISS, Constance GOUYETTE et messieurs Alain BRASSEUR, Philippe FIAULT, Philippe LEFOL, Christian MAOCEC, Jean-Pierre REVIERE, Bruno VERMEULEN, Fabrice BAUMGARTH, Souheil YACOUBI & Arnaud GOUYETTE.

(2) Merci à mesdames Christiane DEVEAUX et Simone BURLAT pour leur collaboration essentielle.