En quelques 125 pages, Philippe LACOCHE, journaliste au Courrier picard nous délivre à la fois un cri d'alerte et un message d'amour pour notre région.

Son ouvrage est né d'une réaction à une idée (avérée ou non mais à la rumeur bien réelle) du démantèlement de la Picardie dans le cadre de la refonte des collectivités territoriales imaginée par la commission présidée par l'ancien Premier ministre Edouard BALLADUR.

La Picardie serait alors une terre sans passé, sans substance qui ne mériterait de n'avoir aucun avenir propre hors sa dissolution aux bénéfices de l'Ile de France, de la Normandie et de la Champagne...

Cette terre de la France ancestrale qui n'a jamais démenti sa loyauté ni au roi et ni à la République (nous rappelle l'auteur) serait, sur l'autel de quelque mauvais génie technocratique, vouée à être condamnée, dissoute et disparue comme une langue morte ou une civilisation perdue et l'on pense à ce mot prophétique de Paul VALERY selon lequel "nous autres civilisations savons que nous sommes maintenant mortelles".

De sa plume épidermique, de son érudition passionnée, de son itinéraire personnel, professionnel (depuis l'Aisne nouvelle au Courrier picard) et amoureux, Philippe LACOCHE nous emmène à la rencontre des grands noms, des vastes lieux, et des hauts paysages de notre région.

Son plaidoyer se nourrit d'histoire depuis le traité de Verdun de 843 qui plaça la Picardie dans le Royaume de France jusqu'à la guerre de 1914-1918 où les terres se gorgèrent du sang de nos soldats héroïques.

Il y a les plaines aux horizons battus par le vent de l'Aisne, les marges protégées de la Somme ouvertes sur la mer et l'Oise harnachée à son identité mais qui se tourne irrépressiblement vers l'Ile de France.

Il y a ces monuments à l'architecture qui signent de manière génétique nos provinces picardes tels le château de CHANTILLY, la citadelle de LAON et le gothique flamboyant de la cathédrale d'AMIENS.

Il y a enfin les noms illustres des écrivains comme Alexandre DUMAS, Paul CLAUDEL ou encore Jules VERNE, des figures d'exception tels Jean CALVIN, Jeanne HACHETTE et le maréchal LECLERC...

Sur les chemins de travers de ses souvenirs, l'auteur nous emmène à la rencontre de son histoire personnelle qui enlace celle de la Picardie...des baisers échangées à ces conversations avec ces hommes qui inlassablement, en silence, avec ardeur, ont forgé le cours actuelle de notre région tels Robert MALLET ou Jacques-Francis ROLLAND.

Le coeur de Philippe LACOCHE bat au rythme de la Picardie, et son livre a le souffle du vent qui balaie la Thiérache, les côtes du Marquenterre ou la vallée de l'Oise.

C'est un ouvrage intime et identitaire qui place, alors que le débat pour les élections régionales s'engage aujourd'hui, l'Homme, son milieu au sein même de sa démonstration, et c'est ce message teinté d'humanisme et d'espérance que chacun se doit de conserver et renforcer s'il veut être digne de représenter la Picardie.