J'adresse plus personnellement mes voeux à mon équipe en les remerciant pour leur confiance, pour leur disponibilité et pour leur ingéniosité.

Il lui faudra surmonter bien des impatiences voire des découragements aussi jusqu'en 2014.

Chacun aura l'occasion de faire montre de son envie et de ses compétences mais peu à peu nous démontrons, à l'aune des actions que nous avons accomplies, toutes nos capacités à nous mobiliser et à être utiles.

Il n'y aura jamais trop de solidarité à faire vivre dans une ville au tissu social très fragilisé.

En 2010, nous poursuivrons notre inlassable action notamment dans le domaine social et éducatif.

J'adresse également mes vœux à mes collègues du conseil municipal pour que nous puissions travailler en bonne intelligence au service de nos concitoyens.

Que nos débats soient riches de nos différences et que chacun sache écouter l'autre en dépit de nos oppositions, même aiguisées et faisons du dialogue le moteur de la modernisation de notre ville et de la vitalité de notre démocratie locale.

J'ai une pensée appuyée, pleine de respect et d'amitié, pour mes amis UMP, Marie-Christine MAGNIER et Eddy SCHWARZ, avec lesquels, nous avons posé, au sein du conseil municipal, les jalons solides de la reconquête.

J'adresse plus particulièrement mes vœux à Daniel BIGORGNE et Philippe HERVIEU en leur réaffirmant ma satisfaction que nous ayons renoué les liens que je qualifierai de sincères et de sereins et que nous ayons retrouvé une certaine convergence de vues.

Cela témoigne de notre souci constant à toujours faire prévaloir l'intérêt général sur les intérêts particuliers, et cela nous assure de préparer l'alternance dans les meilleures conditions possibles.

J'adresse mes vœux au personnel communal dont je connais le dévouement et la rigueur avec lesquels ils exercent, sans relâche, leur fonction dans des conditions que je sais parfois incertaines.

J'adresse aussi mes vœux aux forces de sécurité réunies dont je pratique au quotidien la qualité et l'efficacité, en espérant que 2010 préserve chacune et chacun dans l'accomplissement de leurs missions.

Première priorité : En 2010, il faut que nous investissions massivement dans notre avenir.

Nous devons être les principaux acteurs de notre devenir en faisant du développement économique et commercial un véritable objectif

La place des entreprises doit être mieux défendue à Pont-Sainte-Maxence parce que, chez nous comme ailleurs, elles sont le lieu où se crée la richesse nationale.

Je maintiens que la suppression de la taxe professionnelle, intégralement compensée par l'Etat, est une mesure essentielle pour jouir d'un avantage inégalable.

Pont-Sainte-Maxence recèle de trop de terrains délaissés pour lesquels il faut une démarche davantage offensive pour renouer avec l'activité et l'emploi.

Je pense aussi à nos commerces qui ont un rôle essentiel en termes économiques mais aussi sociaux et humains.

C'est pourquoi je suis préoccupé par l'inaction de l'actuelle majorité.

Notre ville doit, à l'instar de CREIL, et je salue cette initiative portée par un maire qui n'appartient pas à ma famille politique, dorénavant préempter, tous les commerces afin d'éviter que Pont-Sainte-Maxence ne soit occupée que par les commerces de restauration rapide.

A quoi ressemblera notre ville quand les métiers de bouche auront disparu ?

Qui se soucie de la teneur de notre centre ville ?

La mairie a bien sûr, ici, des responsabilités particulières.

Seconde priorité : il est grand temps d'agir pour le renforcement de la sécurité dans notre ville.

Là encore, l'actuelle municipalité se doit de réagir.

Je réitère qu'il faut engager une réflexion, dans les meilleurs délais, d'installation de la vidéo-protection sur tous les lieux de prédation (j'entends de réunion et de passage) afin de protéger la vie de nos concitoyens.

Je le répète parce que chaque jour je fais ce constat : la sécurité est la première des libertés publiques !

La question de la sécurité n'appartient pas de manière exclusive à l'Etat ou à la mairie comme je l'entends dire.

C'est se méprendre totalement et cela confine à l'irresponsabilité.

Elle n'a des sens que dans la mutualisation des moyens.

Si aujourd'hui, l'Etat assume pleinement ses responsabilités, notamment en subventionnant jusqu'à 50 % du projet de vidéo-protection, il m'apparait incompréhensible (pour demeurer mesuré) que la municipalité refuse d'investir ce champ d'action.

Les chiffres de la délinquance seront officiellement rendus publics dans les semaines à venir.

Peut-être conduiront-ils la majorité à enfin agir si la tendance devait être défavorable (ce que je n'espère pas) pour notre ville.

Dans notre ville, la richesse économique doit être créée, la richesse humaine doit être préservée.

Celle qui donnera de l'emploi, celle qui détermine la qualité de vie.

Voilà pourquoi aujourd'hui je fais le vœu de forces politiques plus que jamais rassemblées, ouvertes, soucieuses du bien-être pour faire avancer Pont-Sainte-Maxence, la rendre plus forte, plus ambitieuse mais aussi plus juste et plus sure.

A chacune et chacun d'entre vous, je souhaite donc de tout coeur une très bonne et très heureuse année 2010.