Constituée de volontaires agréés auprès d'autorités militaires en raison de leurs compétences, de leurs expériences ou de leurs intérêts pour les questions relevant de la défense nationale, la réserve citoyenne, composante à part entière de la réserve militaire, a pour objet d'entretenir l'esprit de défense et de renforcer le lien entre la Nation et ses forces armées.

C'est à titre personnel une marque de reconnaissance et d'attachement à cette institution qui a pris en 1791 la forme que nous lui connaissons aujourd'hui et qui a su, non pas tant résister aux temps et aux événements qu'évoluer avec eux sans les subir.

Je suis particulièrement heureux et fier d'appartenir un peu plus à "l'Arme" ainsi qu'elle est communément désignée.

La loi et les décrets du 3 août 2009 relative à la Gendarmerie nationale, s'ils ont consacré le rattachement officiel au ministère de l'Intérieur (mais pratiqué dans les faits depuis 2002) n'ont pas eu pour effet de demander aux gendarmes de renoncer à leur culture, à leur histoire et à leur identité.

La gendarmerie nationale reste une force armée et les gendarmes ne se trouvent pas dépourvus de leur statut militaire.

J'ai quant à moi à la fois en tant qu'élu et en tant que fonctionnaire, chaque jour, l'occasion d'apprécier avec quels discernement, courage et efficacité, les 105 000 gendarmes accomplissent l'ensemble de leurs missions alors même que les conditions dans lesquelles ils interviennent sont parfois complexes et dangereuses.

Ils mettent leur engagement au service de tous et notamment des plus faibles de nos concitoyens et l'uniforme qu'ils portent est le symbole et le signe de l'autorité de l'Etat qu'ils doivent faire respecter et que chaque citoyen(ne) a le devoir de respecter.

A Pont-Sainte-Maxence, la brigade (réunie au sein d'une communauté de brigades avec Verberie), compte près de 30 militaires qui assurent la sécurité de tous, en prévention et en répression, et dont le rôle social est essentiel tant notre société manque parfois de repères.

Cette diffusion de l'esprit civique, cette promotion des valeurs républicaines, cette préservation de la mémoire nationale constituent un des leviers d'action des réservistes citoyens.

Le titre n'est pas qu'honorifique.

Il demande une réelle implication, un respect de la fonction afin de sensibiliser chacun(e) (et en premier lieu les plus jeunes) aux droits et devoirs qui s'attachent à la qualité de citoyen(ne) de la République française.



J'aurai à coeur de m'y consacrer avec le plus grand entrain et le plus affermi sérieux afin d'être digne des insignes qui m'ont été remis.

NB : la Picardie compte environ un peu moins d’une douzaine de réservistes citoyens.

Pour plus d'informations :http://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/fre