Je m'interrogeais moi-même : "croit-il en ce qu'il dit ?".

Derrière le pensum d'autosatisfaction obligé, force est de constater que ces voeux n'ouvrent aucune perspective ambitieuse pour notre ville.

Pensez-donc les grandes mesures arrêtées (j'en ai noté quatre assez révélatrices !) :

La réorganisation du personnel communal : Très bien, si celui-ci était désorganisé, il fallait le réorganiser...mais fallait-il pour autant créer toute une liste de directeurs et sous-directeurs qui assimile l'organigramme de notre ville à une véritable armée mexicaine...non parce que moi ce que j'entends chez nos concitoyens c'est surtout que jamais la ville n'avait été aussi sale...et ne parlons pas de l'épisode neigeux qui a laissé nombre de quartiers complètement isolés et délaissés.

La sécurité : Là c'est comme d'habitude...Un petit mot pour la police municipale (ho le vilain mot !) et tout le reste c'est l'affaire de l'Etat...Si être maire, c'est se défausser sur les autres de sa responsabilité, ça ne m'apparaît pas bien difficile...Je le répête, en 2014, je redonnerai les moyens à la police municipale de notre ville d'exercer pleinement ses missions, de rétablir l'ordre et surtout je leur rendrai ce qu'elle n'a plus depuis 2008 : la considération !

L'évolution de notre ville avec deux aménagements majeurs qui font de la pyramide du Louvre une adorable maison de playmobile :

  • les pistes cyclables aux abords du champs de Mars ;
  • le rond point avant d'aborder la rue de l'Oise et le quai de la Libération.

Pour le premier, la pertinence ne m'est pas complètement apparue...

Soyons francs, Pont-Sainte-Maxence n'est pas Amsterdam...ou plus proche de nous Strasbourg...Pour ma part, je ne considère pas que mettre des lignes blanches au sol c'est s'engager dans une révolution urbaine et résumer la révolution urbaine de la majorité actuelle à ce rond-point qu'il aura fallu presque 3 ans pour installer, c'est un peu restrictif...

Il y a quelque chose pourtant qui figure explicitement dans les attributions d'un adjoint au maire c'est le dossier du pont !

Après les élections, quand j'ai vu apparaître cette mention dans les missions de l'adjoint en charge de l'urbanisme et des travaux, je me suis dit que Michel DELMAS avait préempté ce sujet que j'avais été le seul à porter durant ma campagne...mais somme toute, c'est de bonne guerre, il a gagné, c'est le jeu, bravo à lui...Sauf que depuis, on n'a jamais plus entendu parler de ce dossier qui continue de poser des problèmes toujours plus saillants pour nos concitoyens...Cela ne sert à rien de mettre des titres s'il n'y a aucun contenu...

Sinon, pour le reste, on fait des études...on refait des études et on bouche les trous avec des caillous...

Visiblement, nous n'habitons pas la même ville, nous ne voyons pas les mêmes choses, et je ne peux qu'encourager Michel DELMAS à passer moins de temps dans le canton à faire campagne que dans sa ville pour répondre aux attentes et préoccupations de nos concitoyens.

L'économie : Alors, là, Michel DELMAS s'est fait plus modeste, nourri de l'expérience passée sans nul doute...L'an dernier, il avait annoncé la résolution prochaine du dossier de la papeterie...Roulement de tambours, nous avions applaudi des deux mains...Tout ce qui est bon pour la ville je signe tout de suite sans rien dire...et nous avons toujours prouvé notre sens des responsabilités.

Bien sur, il avait expliqué que la mairie avait défendu ce projet et qu'elle avait, aux côtés d'autres partenaires, joué un rôle majeur...Là encore, c'est le jeu politique...je n'aurais pas fait autrement...sauf qu'un an après, il n'y a toujours rien de finalisé...et que cela ne semble pas très bien engagé...Du coup, on ressort l'argument choc : "je n'y peux rien, c'est indépendant de ma volonté, ce sont les autres"...Bah difficile à croire que lorsque ça va bien, on est les champions, et que lorsque ça va mal, on est exempt de tout non ?

Du coup, il fallait bien annoncer quelque chose...il y a les élections cantonales dans quelques semaines quand même...on ne pouvait pas se quitter comme cela...cela aurait été trop bête hien ? And ze winner is "la baisse des impôts !" Délire dans la salle qui n'en finissait pas de s'endormir...Cela fait juste un an que nous la réclamions au regard des excédents budgétaires dégagées sur l'exercice précédent...Moi je ne suis pas de ceux qui pensent que la fiscalité augmente ou a augmenté et que c'est comme ça...cela ne sert à rien de se perdre en commentaire...La fiscalité c'est redonner du pouvoir d'achat à nos concitoyens...c'est le B A BA de la justice sociale...Donc il faut en parler toujours et se battre sans cesse...En revanche, nul ne sait de combien sera la baisse...

Pas grand chose je vous dis...Ha si, l'assemblée a reçu son petit guide de l'agenda 21...Ca me fait penser à un truc...En conseil municipal j'avais posé une question "pourquoi a-t-on rasé tous les arbres autour du stade ?" Vous savez l'arbre, c'est ce qui figure sur la première page dudit fasicule distribué et qu'on coupe à tout va dans notre ville...Plus fort qu'Attila dont on disait que les herbes ne repoussaient pas sous la foulée de son cheval !...Je ne considérais pas cette question comme idiote ou futile...Pensez-donc ? vous me voyez voulant devenir maire et défendant ma ville et son environnement et jugeant certaines questions comme peu dignes d'être traitées ? J'aurais l'air de quoi...Si un jour, vouus me voyez mépriser certaines questions, ne votez pas pour moi...car il n'y a jamais de petites questions quand il s'agit de la vie de nos concitoyens, de la ville de Pont-Sainte-Maxence...

Michel DELMAS, un peu bredouillant, m'avait répondu qu'il ne savait pas trop lui-même...que c'était en fait la gendarmerie nationale qui avait exigé cela...Et ça tombe bien, la gendarmerie nationale était présente hier soir...franchement le hasard fait super bien les choses, vous ne trouvez pas ?...Donc, j'ai demandé à la gendarmerie nationale pourquoi elle avait exigé, au motif de sécurité, que l'on rase les arbres...Et bien vous savez quoi ? Elle n'a rien exigé du tout...elle a même halluciné de se retrouver comme initiatrice de cette mesure...

Souvent, nous entendons Michel DELMAS critiquer son prédécesseur dans sa manière de gérer la ville, de considérer son opposition...Plus le temps passe, et plus je m'aperçois qu'il n'est guère différent...Déjà, je crois qu'il serait assez républicain de cesser de critiquer à tout va le mandat passé...cela n'a plus aucun sens...ça fait quand même cour d'école..."c'est pas moi m'dame, c'est lui !"...

Pour ma part, je n'ai guère apprécié d'être pris pour un idiot et que l'on s'autorise à me mentir...Et qu'est-ce que cela cache ?

C'est un mépris absolu de l'opposition et cette méthode contrevient complètement à ses grandes phrases du temps où il siégeait dans l'opposition sur la reconnaissance qu'il exigeait de sa personne et de sa fonction et s'il a oublié ce qu'il écrivait à ce propos je le renvoie aimablement sur son site : http://pontavenir.over-blog.com/

Bonne année quand même !