Le sujet du jour était les "pollutions visuelles"...

"C'est quoi ?"

Mais si...vous le savez mais vous vous êtes tellement habitués à cette laideur, à cette agression que vous n'en avez plus conscience...aveugles que vous êtes devenus à l'abomination...quelle bonne idée !

Il s'agit des panneaux en tout genre - dont les fameux 4*3 en sont la forme hideuse la plus achevée- qui fleurissent partout à l'entrée des villes ou sur nos façades comme autant de pustules sur un visage pur.

Combien peut-il y en avoir dans notre ville ?

Je n'ai pu les dénombrer tant ils ont proliféré et se nichent dans les plus petits tours et détours de Pont-Sainte-Maxence ; la prolifération affectant toute aussi bien le domaine public que privé.

Je ne parle pas du panneau municipal qui signale la présence de commerces (heu un seul c'est pas un peu juste ?!) ni ce deux qui annoncent l'actualité de nos associations (bravo mais encore faudrait-il qu'ils soient homogènes !)...je parle de tous les autres...et pan ici "la vie est moins chère"...et pan là "opération coup de poing"...et bing ici sur notre route départementale (RD1017), et boum là rue Voltaire, rue Louis Boilet...

Celui que j'aime bien c'est celui où l'on vante une voiture qui réduit le taux de rejet de CO2 dans la nature et qui nous pollue la vue sans vergogne...où quand le serpent se mord la queue !...à moins que l'on nous prenne pour des benêts qui ne savent pas décoder les messages ou intentions !

Je rappelle pour être plus sérieux -sur la forme- que notre ville bénéficie du statut -privilégié- de membre du Parc Naturel Régional (PNR) et que cela exigerait que son environnement soit davantage respecté.

A titre personnel, j'inclinerais pour un bon coup de torchon !

Cela renvoie aussi à l'un de mes articles dans lequel je me plaignais avec force que notre ville devienne un dépotoir...les rues et espaces verts sont devenus des déversoirs à ordures et les entrées et nos murs sont souillés par ces abominations.

Aussi, je propose que l'on s'intéresse à cette question de l'affichage à Pont-Sainte-Maxence et notamment à son rapport coût/avantage en termes de respect de l'environnement mais aussi de gains financiers au bénéfice de la commune (combien ça rapporte et peut-on s'en passer ?).

Je demanderai donc, dans les meilleurs délais, aux services de la mairie de me procurer le règlement local de publicité prévu par l'article L581-14 du code de l'environnement pour apprécier si la règlementation est strictement respectée et pourquoi pas envisager qu'elle soit adaptée (lire "durcie") aux spécificités de notre territoire.

Notre ville méritera toujours plus et mieux.