La CLIS permet en effet, à partir de la fin du cycle 1 et parfois même à l'âge pré-élémentaire (de 3 à 5 ans), d'orienter les enfants en difficultés vers ce type de classe qui accueille 12 élèves au maximum afin de leur offrir un suivi pédagogique plus proche, plus marqué, plus efficace.

L'objectif est ici de scolariser tous les élèves et de permettre à ceux en situation de handicap ou de grandes difficultés de suivre totalement ou partiellement un cursus scolaire ordinaire afin de promouvoir l'égalité des droits et des chances parmi nos chères têtes blondes...

Elle porte en elle certaines des vertus les plus pures de l'école de la IIIème République.

Cette année, le budget alloué par la majorité à cette classe s'élève gracieusement à 300 € soit 25 € par enfant !

Face à l'insuffisance des moyens, la responsable incroyablement dévouée de la CLIS - et que nous avons rencontrée - a demandé un abondement complémentaire dans la mesure où ces enfants réclament en effet des moyens pédagogiques renforcés, évolutifs et adaptés...

Le montant total de l'acquisition du nouveau matériel (jeux, cubes, pinceaux, pate adhésive, cahiers, argile...) atteignait cette fois la somme astronomique de 388,74 €...et que pensez-vous que la réponse fût ?

"Niet...circulez, y a rien à voir !"

De la brutalité et de l'étroitesse d'esprit érigées en mode de gouvernement local !

Apprenant de parents affectés, impuissants et en colère ce refus aussi incompréhensible qu'impardonnable, je décidai, après avoir consulté mon équipe dans l'urgence, de débloquer immédiatement les fonds nécessaires pour que ces enfants ne soient, d'aucune façon, privés, dès l'entame de leur année, de moyens essentiels au bon cours de leur scolarité.

Rien ne permet de justifier cette décision de la majorité, pire, je frôle la nausée !

Je sais qu'elle est très largement partagée.

La politique menée par cette majorité socialiste est inqualifiable et confine au désenchantement qui accable nos concitoyens depuis bientôt 4 ans.

Comment la mairie peut-elle légitimement justifier qu'elle refuse 388 € à ces enfants les plus en difficultés pour leur permettre de suivre leurs enseignements dans les meilleures conditions possibles ?

Elle, si prompte à donner des leçons, à avancer des propos aussi inopportuns qu'infondés pour tenter de se défendre quand elle est à court d'arguments, à se parer sans vergogne des atours de la bien-pensance, prouve ici une fois encore qu'elle ignore tout de la réalité de nos concitoyens.

Comment la mairie peut-elle légitimement justifier qu'elle refuse 388 € à ces enfants les plus en difficultés quand elle ose perdre tout sens commun en promouvant des projets PHARAONIQUES de salle communale polyvalente à dominante sportive de 5 à 6 millions d'euros ?

J'ai hâte qu'en 2014, nous tournions la page de cette politique injuste et intolérante, de cette politique qui piétine les valeurs dont elle se prétend et les promesses qu'elle a mises en avant durant sa campagne.

Notre ville ne mérite pas cela et nous romprons en 2014 avec ces mesures qui créent davantage d'injustices que de justices.

Nous inscrirons notre action dans l'ensemble des initiatives que nous avons menées jusqu'alors (dons de livres, de vêtements, de matériel de puériculture plusieurs fois par an qui depuis 2008 ont concerné, hélas, des milliers de personnes, soutien scolaire et sorties culturelles tout au long de l'année) car j'y suis particulièrement attaché tant cela correspond d'abord à mon origine sociale, ensuite à mon éducation parentale et chrétienne et enfin à la triste réalité dans laquelle nous plonge quotidiennement notre existence et plus particulièrement à Pont-Sainte-Maxence.

En 2014, notre action tendra à la protection des plus faibles et à la valorisation de leurs conditions d'existence.

Je peux d'ores et déjà vous dire que nous prendrons en charge de nouveaux besoins que nous avons identifiés.

Pour cette majorité, il s'est agi d'une promesse qui n'aura tenu que le temps d'une campagne, pour nous, ce sera un engagement que nous défendrons tout au long de notre mandature.

Les Maxipontains trancheront.