Mesdames et messieurs, Chers Éric et Jean-Marc, Cher(e)s ami(e)s,

Permettez-moi de vous dire tout le plaisir qui est le mien de vous accueillir ce matin pour cette réunion en présence d’Éric et de Jean-Marc SIMON, son suppléant.

Chers Éric et Jean-Marc, au nom de toutes et de tous, je vous souhaite la bienvenue dans ma ville de Pont-Sainte-Maxence, qui, vous le savez, me tient tant à cœur.

J’associe évidemment nos ami(e)s du canton qui sont présents et qui se mobilisent pour vous.

Nous sommes ici pour parler d’avenir…celui de la France et celui de notre circonscription, ces deux facettes constituant bientôt celles de votre mandat de député.

L’avenir de la France tout d’abord afin de donner une majorité de droite pour ce que je qualifierai de « troisième tour ».

Il faut en effet absolument empêcher la mainmise de l’Etat PS sur tous les pouvoirs de la France les 10 et 17 juin prochains afin que la France ne renonce pas à cette politique raisonnable voire rigoureuse de ses comptes publics que vous aviez initiée Éric lorsque vous étiez ministre, et afin que la France ne renonce pas à son identité et à ses valeurs, en tant qu’ambassadeur, Jean-Marc, vous pourrez nous dire comme la France, dans le monde, est regardée et enviée et combien il est impératif qu’elle demeure forte, unie et indivisible.

Tout le monde veut de la croissance, synonyme d’emplois, de pouvoir d’achat, de préservation de notre modèle social, de richesses, mais il est illusoire de faire croire à nos concitoyens que l’on puisse créer de la croissance en augmentant la dépense publique. Nous ne pouvons plus nous le permettre, c’est dangereux comme l’a rappelé François FILLON.

L’avenir de notre circonscription enfin…et là, Éric, je sais que vous êtes intarissable quand il s’agit de parler de cette terre que vous aimez, arpentez et défendez mieux que personne.

Pourquoi choisir Eric pour nous représenter à l’Assemblée nationale ?

Sur Pont-Sainte-Maxence, je sais ce que vous y avez fait, je vous laisse le dire, c’est votre bilan et votre projet mais pour ma part, je conclurai par une anecdote :

Hier alors que je tractais sur le marché de Pont-Sainte-Maxence, je tends un papier à un monsieur, ce papier annonçait la réunion de ce matin. Celui-ci le saisit, le regarde et me dit « ha c’est pour Eric WOERTH pour les législatives…autant choisir le meilleur, non ? »…

Et bien voilà, par son amour pour notre sud de l’Oise, par son expérience, par son réseau, il faut donner toutes les chances à notre circonscription, et cette chance c’est Éric WOERTH…

Je vous remercie.