Quels mots pour consoler toute une famille qui se retrouve maintenant à la rue ?

Comment peut-on expliquer la commission d’un tel geste…un feu de poubelles – encore un - qui dégénère et gagne un véhicule puis ravage toute une maison ?

C’est un fait presque commun à Pont-Sainte-Maxence qui soulève toujours les cœurs et suscite l’indignation…et nous pensons bien sur très fort à ceux qui ont été les victimes de cet acte immonde.

Mais après ? Oui après ?

Quelle réponse les pouvoirs publics, notamment locaux, apportent-ils da ns une ville qui a perdu son âme sous les assauts des faits divers les plus tragiques et les incivilités répétées.

Cette ville est belle mais y fait-il encore bon vivre ?

Je ne le pense pas et c’est à cette question qu’il nous reviendra d’abord de répondre en 2014.

Je crois en l’ordre et la liberté mais il est des moments où j’attache plus d’importance à l’ordre dans l’intérêt même de la liberté.

Ce sera notre priorité absolue : rétablir la sécurité et la tranquillité partout sur le territoire de la commune.

Nos mesures sont déjà connues :

• Un vaste réseau de vidéosurveillance qui permettra de prévenir et traquer tous ceux qui s’adonnent à la délinquance.

Je note d’ailleurs avec gourmandise, tristesse et colère qu’André VANTOMME lui-même, en sa qualité de président de l’OPAC a vanté lors du dernier conseil municipal les mérites de la vidéosurveillance pour protéger son parc immobilier et qu’il ne s’est trouvé personne parmi la majorité pour l’accuser de liberticide ! Que ne dit-on lorsqu’il s’agit de nous qui réclamons ce dispositif depuis bientôt 5 ans !

• Une police municipale renforcée et mobilisée 24 heures sur 24 car c’est lorsqu’elle n’occupe plus le terrain que règne la terreur.

Le diagnostic est posé, le traitement est connu…ce n’est pas par l’inconscience ou l’impuissance que l’on sauvera cette ville.