C'est donc dans son atelier niché à proximité du centre ville que Jean-François nous a fait la gentillesse de nous accueillir (ma chérie et moi) une après-midi pour nous parler de son métier, de son art.

Jean-François a travaillé avec les plus grands de Chanel à KENZO en passant par Jil SANDERS et Pierre CARDIN dont il intègre les ateliers d'études et de confections après une formation auprès des compagnons du devoir...Artiste et artisan complet, il sculpte, peint et met son talent de dessinateur au service de la mode...un talent qui lui a valu d'être identifié comme un des plus prometteurs espoirs de la mode du 21ème siècle...celle avec un grand M qui fait rayonner la place de Paris...Capable d'esquisser comme de confectionner et façonner, il travaille aujourd'hui plus particulièrement le cuir (agneau, veau, vachette, chèvre)...c'est d'ailleurs la maroquinerie qui lui a valu la reconnaissance du "milieu" mais surtout du public au travers de ses portefeuilles et sacs.

Son pro­duit phare est le porte­feuille pli­able sans fer­moir qu'il peut vous décliner dans toutes les couleurs selon votre inspiration.

Il y a quelques années, Jean-François a créé en compagnie de son associée, Marie, la marque "accessoires de bonne compagnie" (ADBC) présente sur tous les continents maintenant.

Jean-François est un artiste...autour de lui pas de grands bureaux de création remplis de stylistes penchés sur les feuilles blanches animées par les arabesques de vêtements aux yeux usés par l'inspiration à faire et à défaire dans l'attente qu'il Maestro valide ou retoque. Lui conçoit seul ses objets.

Jean-François est un artisan...devant vos yeux, il confectionne, selon votre envie, un accessoire unique, avec les plus beaux matériaux...de la peau qu'il découpera devant vous, à l'assemblage des pièces puis à leur couture...ma chérie a choisi un portefeuille blanc pailleté glossy !

Et autour d'un café, les propos virevoltent aussi bien sur sa déjà fabuleuse expérience que sur ses projets (là vous me permettrez de ne rien dévoiler car la concurrence guette)...

Enfin, et ce n'est pas rien c'est à la fois une marque française et maxipontaine...ce qui constitue, vous devez vous en douter, un bien inestimable à mes yeux...

J'ai toujours dit que cette ville était un joyau qui ne demandait qu'à être révélée et qu'elle était riche de talents ! Jean-François en est un remarquable exemple...sa modestie dût-elle en souffrir !

MERCI à Jean-François pour son accueil, sa patience (dont ma curiosité n'est pas venue à bout !!!) et son art !