Seulement, après, la discussion s'est un peu compliquée pour lui car je lui ai répondu "oui, venez sur ma liste, vous êtes le bienvenu".

Ce n'est pas la première fois que des membres de la majorité me suggèrent cette idée, et moi-même je ne me prive pas pour reconnaître les mérites de certain(e)s à tel point que je ne verrais que des avantages à les compter à mes côtés...

Seulement, sitôt parlé, peut-être de peur de se faire très sévèrement engueulé, je sais un peu comment cela se passe dans le camp d'en face, celui-ci reste coi...

Avouons-le, de tous, je pense être celui le moins idéologisé...je ne crois pas dans les idéologies et après avoir murement réfléchi, je ne vois pas bien ce qu'elles auraient à faire à Pont-Sainte-Maxence...

De surcroît, je ne suis pas de ceux qui pensent que l'autre incarne "le mal absolu"...et bien que le code général des collectivités territoriales laisse peu de place à l'opposition, je cherche les moyens pour associer, en cas d'alternance, celles et ceux qui auront fait le choix inverse du mien...Pas par de l'artifice ou de la poudre de perlimpinpin comme nous le vivons depuis 2008 mais réellement...et faites-moi en confiance, en ce domaine comme en tous les autres, mon équipe et moi-même allons trouver.

L'une de nos pistes de réflexion est de refondre complètement la vie politique à Pont-Sainte-Maxence, et en 2014, si nous l'emportons, ce ne sera pas la revanche d'un camp contre un autre...toutes ces pensées m'emmerdent terriblement...vous m'imaginez vous vouloir devenir maire de cette ville en excluant les uns, en fomentant des pièges aux autres...cela m’écœure et me fatigue...je préfère rassembler et construire...et prendre du plaisir...je le dis souvent aux miens "prenez du plaisir dans ce que vous faites maintenant et après car cela n'est pas souvent donné dans une vie de pouvoir servir l'intérêt général, de prendre la responsabilité d'améliorer la vie de nos concitoyen(ne)s."

Aussi, ne me parlez pas de droite ou de gauche mais de Pont-Sainte-Maxence, juste de Pont-Sainte-Maxence...c'est comme cela que j'agis et que j'agirai toujours.

C'est ce discours que j'ai tenu à un ancien président de club qui m'appela un jour pour me dire qu'il me soutiendrait en me demandant si le fait qu'il soit communiste ne me dérange pas...Pourquoi cela lui ai-je répondu ? Je préférerai toujours une bonne idée de gauche à une mauvaise idée de droite...

C'est ce discours que j'ai tenu à un président d'association qui m'appela un jour pour me demander de l'aide afin d'obtenir une subvention (destinée à faire floquer ses maillots) qu'il n'avait pas obtenue de la mairie...celui-ci est de notoriété publique de gauche...et bien j'ai trouvé le moyen que sa subvention lui soit accordée d'une autre manière...

Je l'ai déjà dit, je préfère ne jamais devenir maire de cette ville si je dois renoncer à mes valeurs, si je dois devenir autre qu'ouvert et attentif et c'est sur cet humanisme partagé que nous constituons cette liste et ce programme...

Parlez moi de la vie de celles et ceux qui habitent Pont-Sainte-Maxence car chacun(e) d'eux (elles) m'intéresse follement et justifie mon et notre engagement...

Le reste...holala...très peu pour moi...en plus c'est super pénible de ruminer de la détestation, de préparer des mauvais coups...et pour être sincère, ceux que j'aime ne me pardonneraient pas de devenir "con"...on oublie le vrai sens de la vie politique et de l'existence...même si ensuite on se confond en excuses pour expliquer que c'est la faute de la campagne électorale mais que c'est promis, allez, on est redevenu tout gentil...

J'ai appris une chose de la politique, c'est qu'elle révélait la véritable nature de l'homme...donc, je ne m'illusionne de rien et de personne.

Aux personnes que je rencontre (hou que le choix va être difficile), je ne leur demande pas si elles ont voté pour moi en 2008, je ne leur demande pas si elles sont de droite ou de gauche, je ne leur demande pas si elles croient au ciel ou n'y croient pas, je ne leur demande pas si elles sont de France ou d'ailleurs, je ne leur demande pas si elles sont hétérosexuelles ou homosexuelles, je leur demande d'aimer les autres et d'aimer cette ville...et le reste n'est rien (pour reprendre le très beau mot du poète Claude AVELINE).