Prenons celle sur la communauté gens du voyage...je n'aime pas trop le terme de communauté car étant viscéralement attaché à la République, une et indivisible, je ne reconnais pas les communautés...

A leur sujet, je pense qu'il vaut mieux tout faire pour les intégrer à la vie de la Cité...pour dérouler mon raisonnement, je pense que c'est en responsabilisant les gens du voyage, en les associant concrètement aux affaires de la ville, que l'on évitera les indifférences, les méfiances et les fractures...Non en se donnant à des positions extrémistes...Parce que là, on ne va pas aller bien loin...et puis on va y aller tout seul...c'est vrai quoi ?! Je pense que quiconque s'engage en politique (ce qui pour moi n'est pas un gros moi) doit avoir le souci de l'autre, de son inclusion...Les propos de caniveau aux relents de "les gens du voyage tous des voleurs, donc on n'en veut pas" me donnent des hauts le cœur...si on cherche bien, on peut décliner à l'envi cette liste d'exclusion, prémices de la barbarie...chez les personnes de couleur, on doit bien trouver aussi des voleurs, non ? Donc, on n'en veut pas non plus...chez les personnes blanches, également ? Donc, on n'en veut pas non plus...chez les blonds, chez les bruns, chez les roux...chez les petits, chez les gros...chez les maigres...chez les grands...chez les petits...et chez les "cas soc'" comme j'entendais dernièrement l'expression détestable...on doit bien en trouver aussi des personnes qui ne sont pas strictement orthodoxes...on n'en veut pas...Bref, on ne donne sa chance à personne...on dézingue à tout...on met la ville à feu et à sang...et on se retrouve tout seul...et encore, pas sur que l'on ne finisse pas par s'insupporter soi-même...

Quand j'ai dit qu'il s'agissait de leur donner toutes les chances pour les intégrer, je n'ai pas dit de donner un blanc-seing...j'ai dit que cette situation n'avait que trop duré...et que décemment on ne peut accepter de les laisser vivre dans les conditions qui sont les leurs aujourd'hui...Accompagnez-moi aussi souvent que je m'y rends si vous le voulez et vous découvrirez une réalité autre que celle qui tapisse nos préjugés.

Quand j'ai dit qu'il s'agissait de leur donner toutes les chances pour les intégrer, je n'ai pas fait preuve d'angélisme...En 2014, je veux être le maire de l'ordre retrouvé à Pont-Sainte-Maxence et je n'exclurai la mise en œuvre d'aucune mesure légale et républicaine pour que la sécurité règne de nouveau.

Mais je veux aussi être le maire du dialogue.

Aussi, j'étudie, en concertation avec mon équipe, toutes les hypothèses...de la présence sur la liste comme de la présence au sein de l'Observatoire de la qualité de vie à Pont-Sainte-Maxence que je souhaite mettre en place et qui comprendra une représentation paritaire de tous les quartiers et de toutes les communautés (même si je n'aime pas ce mot).

J'aime le symbole de la balance, celui de la justice et celui qui irriguait la pensée de Montaigne...pour une réflexion juste, honnête et entière...loin, très loin de Machiavel.

Aucune solution convenable ni pour les uns ni pour les autres n'a jamais été apportée à la présence des gens du voyage...et il ne me semble pas heureux que dans une ville de 12 135 habitants, les uns se défient des autres...Si vous avez une autre solution que le dialogue, que la mesure entre les droits et les devoirs, je suis preneur.