Ce qui m'interpelle le plus, c'est le mépris dont je fais l'objet...

Osons l'expression tant elle transparaît dans les mots "DUMONTIER, faut s'le faire..."...c'est un peu le balle-trappe...

Et pour reprendre une phrase de Jacques CHIRAC :

"Et qu'est-ce que j'entends (...) c'est tout de même un peu curieux, une technique qui s'apparente un peu au délit d'opinion, presque au délit de sale gueule. Les Français ont droit à autre chose, à un véritable débat digne d'une démocratie. Je m'inquiète de cette dérive.»

Je me demande quand même si je ne vais pas finir par demander l'autorisation à la majorité d'exprimer mon avis...non parce que visiblement, à Pont-Sainte-Maxence, la démocratie ça vaut surtout si vous votez tout comme la majorité...sinon...ça devient difficile...je ne sais plus où j'ai lu ceci "je piloterai une politique respectueuse de chacun dans un climat ouvert au débat public"...ha bah c'est dans un tract de Michel DELMAS...avec les attaques qui me visent, cela ne m'avait pas sauté aux yeux...et avec les échéances qui s'annoncent, la chasse à l'homme est ouverte.

Ce concept de "Pont, une ville de paix est la plus grande tartufferie de l'histoire politique locale"...on ferait mieux de faire un peu moins la fête (où je me rends d'ailleurs parce que c'est sympa) et de mettre cela RÉELLEMENT, CONCRÈTEMENT, en pratique.

Là, tout prête à l'exécution en règle avec moi...y compris de ma vie privée ou professionnelle...quant à la vie politique, n'en parlons même pas, c'est un défouloir...la polémique sur ma présence aux réunions publiques a confiné au ridicule...C'est bien ce que je dis "la démocratie, ça vaut surtout pour les autres"...Moi, au moins, j'y suis allé moi-même, je n'ai pas reconnu envoyer des émissaires à ma place...mais forcément comme c'est moi, ça hystérise......même ce que je n'ai pas fait, je l'endosse gaiment...parce que "je refais le match avec Antoine AUBREE", moi ça me gonfle un peu...

Je n'ai jamais été l'avocat politique d'Antoine AUBREE (je renvoie à 2008 pour ceux qui ont la mémoire courte) mais je me dis aussi qu'avec les épreuves politiques et personnelles qu'il a traversées, on peut peut-être lui foutre la paix, non ?

Aux miens, j'ai dit : je ne veux aucun propos de caniveau...que l'on gagne ou que l'on perde, cela sera fait avec dignité...les projets de l'autre suffisent à nourrir notre argumentation...

Y a tout une philosophie à refaire dans cette ville...on va me dire, c'est comme ça, c'est la politique...bah non...c'est pas comme ça justement...et ça ne donne pas une belle image du débat public... je souhaite de tout mon cœur que nos concitoyen(ne)s ne se laissent pas abusé(e)s de nouveau...ils méritent mieux...

Moi, je ne les tromperai pas...je les aime trop...

En image ce n'est pas mal non plus : http://www.ina.fr/video/I06135624

Je note que Jacques CHIRAC a plus d'humour que moi...enfin dans un premier temps...