Certains avaient promis, à l'annonce de notre victoire, à notre bonne ville de Pont-Sainte-Maxence, pire que les dix plaies d'Egypte...le pire du pire même...je n'ai pour ma part pas le sentiment que la "maison maxipontaine brûle de notre inconscience et incompétence", et à titre personnel, je suis un maire heureux...

Lors de notre tête-à-tête précédent notre installation dans son bureau qui allait devenir le mien, mon prédécesseur m'avait annoncé "6 ans de galère"...ce à quoi, j'avais répondu "je l'ai voulu tellement fort"...Je ne crois pas dans cette mise en garde...la manière dont on exerce le pouvoir dépend pour beaucoup de la personnalité du titulaire de la charge...cela a constitué aussi un élément déterminant dans la campagne...donc j'ai réellement voulu tellement fort cette responsabilité que je serai toujours un maire heureux...

Je pense que le changement s'est traduit aussi par une manière de faire de la politique de manière plus directe, plus proche, plus dynamique...continuons donc ainsi...

Après vous savez...pour certains quoique nous disions, ou pas, quoique nous fassions, ou pas, rien n'ira...autant pas s'prendre la tête...sur que l'on me prêtera même des choses que je n'ai ni pensées, ni dites, ni faites !

Je remercie donc mon équipe (les 33 de la liste, hein !) et mes services qui font de moi un maire heureux et sans lesquels hier comme aujourd'hui rien ne serait possible...

Alors, on papote on papote mais en 100 jours qu'avons-nous fait parce que le temps passe vite holala !

Sur le thème de la propreté : La création de la brigade de propreté présente dans les quartiers du centre-ville, de la gare et des usines, de Sarron, des Terriers, de l’hôpital et de la Source des moines et mobilisable sur simple appel ; L’achat d’une balayeuse-désherbeuse pour l’entretien chaque semaine des caniveaux et des routes ; L’augmentation de la rotation de la grosse balayeuse qui passe désormais toutes les 6 semaines et non plus toutes les 12 à 16 semaines dans vos rues ;

Sur le thème de la sécurité : Le lancement de la procédure de recrutement de deux nouveaux policiers municipaux pour une présence plus marquée sur le terrain ; Le lancement de l’étude en collaboration de la Gendarmerie nationale de la vidéo-protection pour sécuriser notre territoire ; L’achat d’un nouveau véhicule de police municipale et la dotation prochaine de flashballs ou de taser ; La fermeture du squat de l’Anfopar ; L’amélioration de la sécurité des enfants par les travaux de la rue de Gambetta et de l’espace de jeu au Champs de Mars ;

Sur le thème de l’aménagement : Le lancement des études pour l’aménagement des quartiers de la pêcherie 2, de la gare, de Beaumanoir, de la rue des courtes raies, de l’ouverture de la route de Felgueiras ; L’attribution d’aides financières pour la rénovation des façades ; La rénovation de la route Quai Deschamps et de la rue de la vieille montagne ;

Pour le quartier des terriers : L’installation prochaine d’une nouvelle aire de jeux ; L’ouverture d’une mairie et maison de quartier sur la plateforme ; Le désenclavement du quartier par le lancement de l’étude de la route de Felgueiras ;

Sur le thème de la qualité de vie : Le lancement d’un Observatoire de la qualité de vie dont les citoyens seront les acteurs ; L’installation de 6 comités de quartiers ; L’installation d’un comité de médiation pour les conflits de voisinage ; L’installation prochaine de médiateurs de quartiers aux Terriers et à Pompidou ;

Sur le thème du commerce : La protection du commerce local grâce à un périmètre de sauvegarde et le droit de préemption des baux commerciaux pour choisir les activités ; Le soutien à l’association des commerçants ;

Sur le thème du respect de l’opposition : Pour permettre l’expression libre, l’espace alloué à l’opposition dans Pont notre ville a été porté de 500 signes à une demi-page ;

Sur le thème de la solidarité : Le lancement de la maison de solidarité (vestiaires solidaires, épicerie sociale…) pour un accompagnement actif et non plus de l’assistanat ;

Sur le thème de la vie associative : L’attribution des subventions de manière transparente et objective et la réflexion sur la bonne occupation des locaux communaux ;

Sur le thème de l’école : La mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires ;

Sur le thème de notre histoire : Le lancement de la fondation pour la mémoire et le patrimoine ;

Sur le thème de l’emploi : Le recrutement de contrats d’accompagnement à l’emploi et d’emploi d’avenir ; La mise en œuvre de chantiers d’insertion ;

Pour une gestion rigoureuse de votre argent : Le suivi mensuel des recettes et dépenses dans chaque direction ; La mise en place du suivi des subventions par projet.

Bon ben ça en fait des trucs quand même...allez encore et toujours au boulot...l'avenir nous appartient...enfin pour 6 ans parce qu'après...