Chacun gardera en mémoire son attachement viscéral à notre ville, à "sa" ville, et son engagement politique fort.

Il y a peu je racontais d'ailleurs combien il avait été une figure marquante de notre vie politique locale...il avait encore joué un rôle essentiel dans la campagne qui nous mena à la victoire...et celle-ci lui doit beaucoup ainsi que je le racontais à Clémence, sa fille, à la ressemblance physique paternelle très marquée.

Depuis, il conservait un œil bienveillant et aiguisé sur ce que nous faisions...m'envoyant des sms sur ce qu'il entendait, voyait...commentant ici et là notre action...invariablement je lui répondais de "prendre bien soin de lui"...je l'avais vu, il y a un mois à peu près assez affaibli, alors qu'il s'adonnait à la pèche...ses cannes de pèche sont les premières choses que j'ai vues en venant me recueillir.

Daniel était aussi un homme de cœur, portant en lui une certaine mélancolie, mais à l'espoir qui demeurait vivace.

Son histoire intime n'appartient qu'à lui.

Je pense très fort à sa fille, Clémence, à ses frères et à son ex-épouse, à la tristesse insondable et que nous partageons tous.

J'aime à penser qu'il est heureux.