Il y a la brigade propreté (la fameuse BP) qui travaille maintenant 6 jours sur 7 (bravo mes gars, vous faites un super boulot !), la grosse balayeuse qui tourne dorénavant toutes les six semaines et non plus toutes les douze semaines, les courriers écrits à celles et ceux qui ne rentrent pas leurs poubelles ou qui laissent les branches et herbes gagner la voie publique, la police municipale qui verbalise les propriétaires en raison de déjections canines (et bientôt des distributeurs de sacs !), et les poubelles réinstallées.

Cela s'améliore, et même nettement...mais que d'efforts et d'argent...

Je n'ai ainsi jamais vu une ville dans laquelle les uns et les autres jetaient autant de canettes (de bière en majorité et de sodas) et d'emballages de kebab ! Je le sais de ma propre expérience puisque mes services m'ont aimablement doté d'une pince et de sacs poubelle...Comme je tourne dans les rues avec ma célèbre "Porsche-clio !", j'en ramasse des quantités...

Hélas, je tends de plus en plus à penser que contre la mauvaise éducation, nul ne peut rien faire...j'ai aussi constaté que le phénomène se retrouvait souvent dans les mêmes secteurs...on suit donc ces individus presque à la trace.

Franchement, je ne tiens absolument pas à être invité chez eux...je ne sais pas bien ce à quoi cela doit ressembler mais s'ils se comportent dans leurs murs comme ils se comportent hors leurs murs, ça doit être une vraie déchetterie.

C'est un vrai manque de respect aussi pour notre ville...j'en suis venu à penser qu'ils ne devaient pas l'aimer beaucoup pour se comporter de la sorte...et d'ailleurs, si tel est avéré, qu'ils ne se privent pas pour la quitter...elle ne s'en portera pas plus mal...

Une ville, un pays, ça se respecte...nous devons en être dignes...on exige beaucoup des pouvoirs publics, à raison...mais il y a un principe de réciprocité qui doit impérativement s'appliquer, c'est aussi simple que cela la citoyenneté...tout exiger sans rien vouloir donner ou assumer, c'est impossible...sinon, c'est un jeu à perte et il n'y a rien à attendre de l'avenir...et je n'ose pas imaginer que c'est ce que collectivement nous voulons pour notre ville et notre pays...