A intervalles très réguliers (que je ne révèlerai pas), le terrain est occupée de nuit (dès 20 heures jusque...), par la police municipale et la gendarmerie nationale...et comme à chaque fois, j'en suis...sauf que maintenant, j'ai le droit aussi à un gilet pare-balles...

Je considère en effet que la moindre des choses c'est que je sois parmi ces femmes et ces hommes dont j'exige beaucoup...comme je le dis souvent "le bureau, ça m'emmerde, je préfère le terrain"...donc, on sillonne tout le territoire de la ville et on se projette dès que nous recevons un appel...ça me fait penser que celles et ceux qui pensent qu'on ne "branle" rien, sont loin, très loin de la réalité...ce doit être les mêmes qui vous promettent le risque zéro, sauf que ça, c'est du Gérard MAJAX de la politique...bref, une illusion et que ça ne vaut rien...c'est surtout la méconnaissance qui les fait parler...un maire, ce n'est pas un juge...son pouvoir est aussi limité par l'ensemble des lois et règlements...mais ça ne manque pas d'idées, j'y reviendrai...

Le rythme varie beaucoup...parfois, il n'y a pas un appel...nous en profitons donc pour faire des contrôles routiers...parfois, il y a un appel...en bout de nuit...même plusieurs qui se succèdent alors à un rythme fol...sur des interventions très variées...

Sur PSM, je maintiens qu'en parfaite collaboration avec les militaires de notre brigade territoriale, nous faisons le boulot comme aucune équipe ne l'a fait jusqu'alors...je ne reviens pas sur toutes les mesures prises ou initiées qui font que la situation s'améliore et que cette amélioration s'amplifiera...

L'un des problèmes que j'ai constatés, comme beaucoup, c'est la consommation excessive d'alcool...en intérieur comme en extérieur...

Hier soir, ce fut l'objet de trois de nos interventions...à PSM, il y a manifestement un problème d'alcool...je sais...vous allez me parler chômage et oisiveté...mais ni l'un ni l'autre ne sont des raisons systématiques...Mon prédécesseur, avec raison, avait pris un arrêté qui interdit d'acheter de l'alcool après 20 heures...c'est une mesure qu'il a eu raison de prendre même si elle trouve, dans la réalité, ses limites...

Moi-même j'ai demandé à ce que toute personne, prise consommant de l'alcool sur la voie publique, soit verbalisée...là aussi, c'est une mesure que je crois de bon sens...pour préserver l'image de la ville et pour prévenir tout débordement notamment...mais là aussi, cette décision trouve ses limites...car les personnes que nous verbalisons (quoiqu'en disent les mauvaises langues) n'ont souvent pour seules ressources que le revenu de solidarité active (RSA)...et là, nous touchons aux limites du système...et cela m'est absolument insupportable...car le RSA compte parmi les revenus dits "insaisissables"...c'est-à-dire que cela ne sert à rien de verbaliser car la personne sera déclarée comme "insolvable" et ne pourra pas payer...je trouve cela très injuste...si notre État-providence peut s'enorgueillir d'avoir mis en place cette mesure de solidarité (j'en ai moi-même bénéficié pendant une année (tout comme la couverture maladie universelle) au moment de passer des concours administratifs et que mes parents, de condition modeste, peinaient à subvenir à mes besoins), certains en ont fait un mode de vie qui ne leur confère que des droits sans aucun devoir...et cela n'est pas du tout ma conception de la citoyenneté...

Aussi, j'ai décidé d'écrire à certains parlementaires afin qu'ils déposent une proposition de loi qui permette d'infliger des amendes de police aux bénéficiaires du RSA qui se moquent comme guignent de la société et estiment qu'ils peuvent tout attendre de la société sans rien lui apporter, notamment ceux qui font fi des lois de la République...

Que l'on me comprenne bien (car la polémique est aisée, notamment pour les gardiens de la bien-pensance), je ne condamne pas ceux qui bénéficient du RSA...ils survivent à peine de cette somme et dans la très grande majorité aspirent à retrouver du travail, un logement et je leur souhaite de tout cœur que cela ne soit que transitoire comme cela le fut pour moi...

En revanche, je condamne fermement ceux, irresponsables, qui en ont fait un tel mode de vie qu'ils se sentent intouchables et provocateurs...c'est insoutenable pour celui qui se lève tôt (comme on disait en 2007) et qui lui est bien souvent assujetti à toutes les taxes et écœurés, comme je le suis, d'un système social qui semble n'offrir que les avantages pour l'autre, et les inconvénients pour lui...

Seulement voilà, le mec picole...fout souvent le bordel...et sait qu'il ne risque rien et l'affirme bien haut et fort parce qu'il n'est pas solvable et je vous passe sur l'injure à agent public...sans compter que son état, par quel mystère, est souvent incompatible avec une garde à vue...donc, pour eux, cela suffit...

Affaire à suivre...