Messieurs les ministres, Chers Éric et Édouard, Mesdames et messieurs les élus, Chers Claude, Malika et Anaïs, Mesdames et messieurs, Cher(e)s ami(e)s,

Cet après-midi, c’est la mémoire qui nous réunit…celle de Julien qui a été assassiné le 24 juillet 2014 à Nogent-Sur-Oise par un individu à l’esprit moyenâgeux et je voulais tout d’abord toutes et tous vous remercier pour votre présence, car c’est un combat que l’on ne peut mener seul que celui que mènent Malika, Anaïs et Claude.

Tout le monde connaît et se répète les circonstances de sa mort.

Un homme, une femme dans la moiteur d’un soir d’été…

C’est alors pour chacun d’entre nous, un moment complice, un moment de joie, un moment d’insouciance…et même, en définitive pour nous toutes et tous qui l’avons vécu du haut de notre expérience un moment banal dans la vie d’un jeune homme et d’une jeune fille……un moment qui se répète à l’infini quand un jeune homme est attiré par une jeune fille…un moment qui n’appartient qu’à eux seuls.

Faut-il n’être pas humain pour vivre cet acte tendre et personnel comme insoutenable ?

Faut-il n’être qu’un barbare pour vivre cet acte tendre et personnel comme déshonorant ?

Muhitin ULUG est un assassin…et devant les hommes et devant Dieu…aujourd’hui et pour l’éternité…

Pas une raison, même la plus infime, de quelque nature qu’elle soit, n’expliquera et ne justifiera jamais son geste.

La France, notre grand et beau pays, éveillée aux valeurs modernes par l’œuvre des Lumières du 18ème siècle, porte en son sein des individus qui ne sont que haine et aveuglément…des individus qui viennent se nourrir du sel de notre terre pour ne pas la respecter, pour mieux la dévaster, pour tuer ses enfants, et ici, Julien qui avait décidé de consacrer sa vie au service de la Nation.

J’ai vu…j’ai vu le 24 juillet 2014 la nuit s’abattre indéfiniment et cruellement sur la famille de Julien VIDELAINE…et j’ai vu, plus tard, dans son cercueil, ce qu’un homme qui se prétend homme est capable de faire à un autre homme…

A vrai dire, Muhitin ULUG est loin, très loin des hommes.

La famille depuis n’a de cesse de lutter pour que justice soit rendue…et c’est bien naturellement que la ville de Pont-Sainte-Maxence les accompagne et les soutient dans chacune de leurs démarches et qu’elle leur renouvelle toute sa compassion.

Tous ici réunis, avec Hakim et le comité de soutien si précieux qu’il a mis en place, nous serons avec eux aussi longtemps et avec la même détermination qu’il le faudra…et je sais que pour Éric et Édouard, il en est de même.

Il n’y a plus qu’un moteur à notre action : que Muhitin ULUG, en Turquie, que ses complices, qui sont eux sur notre sol, soient chassés sans relâche…et déférés devant les tribunaux.

La justice doit passer impitoyable.

Tout le monde doit y mettre toutes ses forces, tout son temps.

Les pouvoirs publics, au plus haut sommet de l’État, doivent comprendre que la peine des parents est infinie et qu’elle restera dans leur action comme une tâche s’ils ne font pas tout pour obtenir l’arrestation de cet assassin…

L’autorité judiciaire doit cesser d’être mécanique, inconstante, un juge puis un deuxième puis un troisième puis un quatrième parce qu’elle a des êtres humains, des parents et une sœur, face à elle…des êtres humains qui souffrent et qu’elle ne peut se cantonner à égrener de manière clinique les étapes de la procédure judiciaire…

Si les pouvoirs publics devaient échouer, ici en France, là-bas en Turquie, Julien serait comme assassiné une seconde fois…c’est aussi simple que cela.

Muhitin ULUG est un assassin qui mène la vie la plus tranquille du monde quand les parents sont assaillis de souvenirs et de cauchemars…

Muhitin ULUG est un assassin que l’on retrouve souriant et insouciant, ici à une fête de village, là à une fête de famille quand la famille exige justice, réclame vengeance, hurle son abandon et pleure chaque jour et chaque nuit son fils.

Chère Malika, chère Anaïs, cher Claude,

Cette ville a fait sienne votre histoire…votre combat est devenue son combat…pas une conscience qui ne soit émue au portrait de Julien…sachez que nous serons avec vous chaque jour…sachez que nous serons plus forts pour vous chaque jour…

Muhitin ULUG est un assassin…ses mains sont souillées du sang de votre fils…sa famille est maudite à jamais…et s’il échappe encore à la justice des hommes, il est déjà condamné par celle de Dieu.

A la mémoire de Julien VIDELAINE.

Je vous remercie.