Sauf que...l'association d'échanges culturels est...musulmane...alors là, horreur, malheur...pensez donc...voilà Daesh partout dans nos rues, voilà PSM transformée en Mossoul, voilà AL BAGHADADI appelant au djihad depuis l'hôtel de ville...merde, ça fait flipper...

Un peu d'histoire...

L'association d'échanges culturels existe depuis de loooongues années...elle occupait jusqu'au changement de majorité, soit mars 2014 (bref avant nous) un local sur le quartier des Terriers...elle l'occupait de manière exclusive...ce qui était interdit...car elle y priait aussi...et ça, c'est très très interdit ! Un local municipal ne peut en effet être mis à disposition d'une association de manière exclusive pour y prier...c'est pas moi qui le dis, c'est le conseil d’État...la plus haute juridiction administrative comme on dit pour bien comprendre que ça ne rigole pas avec la loi...Cela contrevenait au principe de laïcité...et moi, si d'autres s'en accommodaient avant nous, ma majorité ne rigole pas avec la laïcité...Nous avons donc changé le régime d'occupation de cette salle en obligeant l'AEC à partager ce local avec d'autres associations...et là tout redevient légal car cette activité devient "accessoire"...En plus, j'ai toujours trouvé cela inique qu'une association occupe seule un local payé par l'argent du contribuable...Un local municipal appartient à tous...pas à un seul...donc tout le monde doit pouvoir y avoir accès...Nous avons mis en place, grâce à Françoise DEMAISON, le principe de la "mutualisation". Ça a grincé, ha les mauvaises habitudes, mais ça marche...et tout le monde se fait de la place...en plus, nous n'avons pas 120 salles pour 120 associations !

Jusque là, cela n'avait dérangé personne...mais vraiment personne si vous voyez ce que je veux dire...pas ceux, en tous les cas, qui poussent aujourd'hui des cris d'orfraies...

Du coup, l'AEC était à la recherche d'un bien propre...un peu à l'étroit avec les deux ou trois autres associations...Cela faisait quelques temps qu'elle nourrissait ce projet...et elle est en voie d'y parvenir...et là, tout se déchaine, et franchement, ce n'est pas à mettre à l'honneur de celles et ceux qui alimentent les peurs...

Tout d'abord, l'AEC a acquis un bien propre...donc, elle n'utilisera plus un bien public payé avec l'argent du Maxipontain, et moi, je dis "bravo et tant mieux"...L'AEC travaille aujourd'hui avec un architecte pour procéder à des aménagements intérieurs et non extérieurs...cela veut dire, tant pis pour celles et ceux qui jouent avec les peurs, qu'il n'y aura pas de minaret et pas de muezzin ! Mieux, elle souhaite aussi acquérir un terrain situé de manière contiguë pour éviter les problèmes de stationnement et de circulation, à commencer par les riverains...Franchement, en termes de "bonne volonté", on ne peut pas faire mieux...

Donc, là on me pose des questions :

Pourquoi la ville ne préempte pas en empêchant ainsi l'AEC d'acheter ? Bon, faut savoir que pour préempter, il faut avoir un projet...et à cet endroit là, nous n'en avons pas...Des projets, mon équipe et moi-même, nous en avons beaucoup mais avoir comme projets, de ne pas aimer les Musulmans, c'est un peu court...même le sénateur-maire FN de Fréjus a perdu dans son minable bras de fer en pareille situation en prétextant un projet mal ficelé qui n'avait pour objectif que d'empêcher la construction d'une salle de culte dédiée à l'islam ! Ensuite, on ne va pas passer notre vie à acheter toutes les maisons que cette association veut acheter...sinon, on va engloutir tout le budget...

Le maire soutient-il ce projet ? Bah non...J'ai lu sur un "post" d'un(e) élu(e) même pas présent au conseil municipal lorsque j'ai été interrogé sur cette question, et très vite effacé car mensonger et ignominieux que "le maire éprouvait la plus grande satisfaction" à ce projet ! Bah non...le maire répète invariablement qu'il considère chaque dossier avec neutralité et que je le jugerai au regard du droit, non de l'opportunité...Mais il est vrai que la religion musulmane doit disposer de lieux propres comme les catholiques en jouissent...comme toutes les religions reconnues par l’État français d'ailleurs. Nous allons apprécier ce projet au regard du droit et des différents codes...Si quelqu'un veut interdire quelque chose qui est légal est France, il s'est trompé de pays...Nous sommes dans un État de droit, non dans une dictature mais il lui est loisible d'aller en Corée du Nord si cela correspond davantage à ses convictions...Sinon, on peut interdire les gros, ou les petits..ou les blonds...ou les bruns ? Et ainsi de suite...

La ville va-t-elle payer pour ce projet ? Bah non...Il n'y aura aucun euro public investi dans ce projet sous quelque forme que ce soit...aide directe et/ou indirecte...C'est un bien privé vendu à une personne privée et la ville n'a rien avoir avec ce projet. Et ce n'est pas un projet de la ville...Quand c'est un projet de la ville, je l'assume...

Je précise même avoir informé le sous-préfet de l'arrondissement de Senlis et les renseignements généraux de ce projet et rappelle exiger que les prêches se tiennent en français qui est la langue de la République française...De surcroît, si les prêches ne se font pas en français, cela va susciter les questionnements et les doutes, et cela sera légitime.

Ce projet est plutôt un signe de notre capacité à vivre ensemble...Nul ne gagne rien à attiser les haines...et je répète que si certains ont des difficultés ou des ressentiments à l'encontre de la communauté musulmane, il ne faut pas demander au maire de les assumer ou de les éprouver à leur place...Moi, je n'en ai pas...et que n'entends-je pas à ce sujet puisque ma compagne, née à Pont-Sainte-Maxence (ce qui ne doit pas être le cas de toutes celles et ceux qui m'attaquent), est elle-même musulmane et française...Si, c'est possible...j'entends d'ailleurs que le maire est "macqué" avec la communauté musulmane puisque sa femme est une "bougnoule"...j'avoue que mes parents restent heurtés d'avoir entendu cela par des personnes qui les ont arrêtés lors des dernières élections départementales pour leur dire cela...je précise que ceux qui ont dit cela à mes parents ne savaient pas que le maire était leur fils...mais visiblement, certains sont assez abjects pour invoquer cet argument, hélas, jamais en face par manque de courage...

C'est étrange et détestable car ceux qui nourrissent les haines sont aussi là pour manifester la fraternité entre chrétiens et musulmans sur le perron de l'hôtel de ville ou en notre église sainte-Maxence lors des attentats...ils sont même là pour applaudir mes discours en pareilles circonstances !

Nous sommes tous en guerre contre l'islamisme...mais nul ne doit l'être contre l'islam...et je reconnais éprouver de la piété pour celui qui voit en l'autre un adversaire parce qu'il n'est pas blanc, parce qu'il n'est pas chrétien...