Pont-Sainte-Maxence, ville de 13 000 habitants dans l’Oise, est touchée comme beaucoup par le trafic de drogue.

Cette situation est insupportable pour la population maxipontaine, cette situation est insoutenable pour le maire qui ne saurait demeurer sans réagir.

Aussi, face à ce fléau dont la dynamique est exponentielle, et qu’il n’a de cesse de dénoncer, Arnaud DUMONTIER, maire et conseiller départemental de Pont-Sainte-Maxence, avec les membres du conseil municipal, appelle la population à se joindre à lui, le samedi 28 janvier 2017, dès 14 heures, pour désigner cette délinquance et appeler à une réponse implacable de l’autorité judiciaire.

Arnaud DUMONTIER précise avoir appelé l’attention de la justice à de très nombreuses reprises en communiquant toujours avec la plus grande précision les identités, les véhicules, les modes opératoires des trafiquants.

Les réponses pénales, quand elles existent, sont hélas de toujours bien trop faible nature pour éradiquer ce cercle vicieux, donnant le sentiment que c’est toujours « la prime à la crapule » qui est privilégiée aux dépens de la tranquillité de l’honnête citoyen qui ne bénéficie jamais de la moindre clémence.

Tous sont hyper connus et continuent pourtant de s’adonner au su et au vu de tous, de jour comme de nuit, sept jours sur sept, à cette économie parallèle en plein cœur de ville, comme à la croisée des rues Charles Lescot et Henri Bodchon.

Il s’agit ici de se mobiliser maintenant massivement pour démontrer que le trafic de drogue n’a pas droit de cité, pour occuper les lieux de trafic à la place des dealers et exiger de la justice qu’elle traque sans relâche et condamne avec la plus extrême fermeté ces individus nuisibles.

Le point de rencontre sera à la croisée des rues Charles Lescot et Henri Bodchon qui correspond effectivement à un lieu de rassemblement et d’échanges.

Cette mobilisation se tiendra en présence d’Éric WOERTH, ancien ministre, député de l’Oise et d’Édouard COURTIAL, ancien ministre, député de l’Oise et président du conseil départemental.