Il y a le premier sujet sur la sécurité...Pas le moindre puisqu'il constitue un axe majeur de notre campagne victorieuse de 2014 (A lire aussi l'article récent de Valérie ARIBAULT dans le Courrier picard : http://www.courrier-picard.fr/23490/article/2017-04-12/le-dispositif-qui-fait-chuter-la-delinquance-pont-sainte-maxence)...

Ma majorité a adopté seule la convention qui vise à déployer en lien avec l'OPAC de l'Oise des vigiles et maîtres chiens sur le parc de l'OPAC de l'Oise afin de sécuriser les espaces publics immédiats, les garages et les immeubles...Belle initiative qui coûte à la ville 7 500 €/an qui s'emploie une fois encore à ne reculer devant aucun moyen pour assurer la sécurité de ses administrés...

La question n'est pas pour moi de savoir s'il est logique de privatiser ou non la sécurité...ni non plus de savoir si Nicolas SARKOZY a eu raison ou tort de supprimer les effectifs de police nationale et de gendarmerie nationale...

Sur le premier point, ma position est simple : notre pays est un pays qui s'effondre (et le fonctionnaire que je suis le constate au quotidien) qui n'a plus les moyens d'assumer ses politiques....Donc, sur les politiques publiques qui sont les siennes, y compris dans le domaine régalien, il cherche des voies alternatives...Alors, quand la proposition m'est faite de compléter les moyens dont disposent la gendarmerie nationale et la police municipale pour renforcer la sécurité de mes concitoyens, ma réponse est claire : OUI ! Et d'ailleurs que ne dirait-on pas si je le refusais ? Mais comment monsieur le maire, vous regardez à 7 500 € de dépenses pour défendre vos concitoyens, des enfants innocents, des femmes fragiles, des hommes vulnérables de votre ville que vous sacrifiez pour cette mesquine économie !

Et d'ailleurs, si vous n'êtes pas capable de dépenser ces 7 500 €, c'est que vous ne les avez pas...c'est donc que votre gestion est mauvaise ! bref...du blablabla...Donc, nous, quand nous avons les moyens de faire plus pour la sécurité des Maxipontains, nous le faisons...Point à la ligne...

Sur le second point, ma position est aussi simple : Nicolas SARKZOY a eu tort (et je n'ai jamais été pris en défaut sur ce sujet) d'avoir supprimé des effectifs dans les forces de sécurité. Lors de la primaire, il aurait dû dire : "En 2008, la réalité était telle que j'ai pensé comme opportune de prendre cette décision mais les événements ont été tels que j'ai eu tort"...Ce n'est pas la peine de nationaliser le débat au conseil municipal surtout quand je suis d'accord avec celui qui me porte la contradiction qui n'en est donc pas une, d'autant plus que moi, je ne cherche pas à être candidat titulaire ou candidat suppléant à toutes les élections qui passent...

Donc, cette mesure de déploiement de vigiles que nous avons seuls adoptée viendra s'ajouter : - au renforcement des effectifs de 10 à 12 policiers municipaux depuis 2014 ; - à l'acquisition de deux nouveaux véhicules ; - à l'acquisition d'un premier pistolet à impulsion électrique (Taser) avant un second en septembre prochain ; - à l'acquisition de caméras individuelles pour sécuriser les interventions de la police municipale ; - à l'installation de 41 caméras sur le territoire de notre commune dans une première phase avant un redéploiement en 2018 ; - à l'installation prochaine d'alarmes détresse pour les services publics, toutes les écoles (publiques et privées sous contrat) et les commerçants ; - à la mise en place d'un groupement local de traitement de la délinquance avec le procureur de la République de Senlis ; - à la multiplication des opérations anti-délinquance avec la gendarmerie nationale.

Je ne crois pas que l'on puisse faire plus, et comme je le dis à chaque fois, je suis preneur par mes contempteurs d'idées nouvelles que nous appliquerions immédiatement mais les idées nouvelles ne viennent pas...

Ma majorité a adopté seule la maîtrise de la fiscalité qui n'augmentera heureusement toujours pas pour notre ville...Alors là, grand moment de supercherie..."Mais vous n'en faites pas assez ! Il faut baisser..." Là, c'est le débat qui n'en finit jamais car si vous baissez de 1 %, on nous reprochera de ne pas avoir baissé de 2 %...si vous baissez de 2 %, on nous reprochera de ne pas avoir baissé de 4 % et si nous baissons de 2 %, on nous reprochera de ne pas avoir baissé de 8 % et ainsi de suite...

Quand on sait que pendant 5 ans, le Gouvernement socialiste (qui a donc le monopole de l'humanité au contraire de nous qui sommes sans pitié) a accablé de près de 40 ou 45 milliards de taxe supplémentaires les Français, je salue plutôt ma majorité de droite et du centre qui préserve le pouvoir d'achat des Maxipontains en écartant toutes les hausses d'impôts locaux.

Ma majorité a adopté seule les nouveaux tarifs qui sont non seulement plus lisibles mais surtout plus justes pour le contribuable maxipontain...En effet, jusqu'alors, des biens strictement communaux, comme la piscine, la bibliothèque, payés et entretenus avec le seul argent du contribuable maxipontain, offrait des tarifs préférentiels aux habitants des communes extérieures...c'est bien connu, Pont-Sainte-Maxence est riche...tellement qu'elle est classée parmi les villes les plus pauvres de France ! Quelle incroyable irresponsabilité et manque de courage politique auxquelles nous avons mis un terme...Donc, oui, il nous semble plus équitable que les habitants des communes extérieures paient plus cher pour une entrée car ils ne contribuent ni aux charges de personnels, ni aux charges de fonctionnement de ces biens qui sont assumés par les seuls contribuables maxipontains...et quand j'entends les cris d'orfraies de certains parce que l'entrée pour un "extérieur" est de 15 € par an, je rappelle que cela fait 1,25 € par mois...

Contrairement à l'idée répandue, les services publics ne sont pas gratuits...et ici, le sport ou la culture, ce n'est pas gratuit...il faut payer les bâtiments, payer les factures d'eau, de gaz, d'électricité, payer les personnels, payer les matériels...et tout cela augmente chaque année...

Vous pensez que je vais dire à EDF ou GDF ou à la Lyonnaise : "bah, c'est un service public, donc l'eau, le gaz, l'électricité, c'est gratuit ! Vous croyez que je vais dire à mon personnel : bah, vous travaillez pour un service public, donc vous travaillez gratuitement !"...Si on veut continuez à avoir un service public de qualité, il faut nécessairement assurer des ressources...Si vous faites toujours 1€ moins 1€ moins 1€ et ainsi de suite, bref si tout devient gratuit, vous n'avez plus de service public du tout un jour...

Nous tenons un langage de responsabilité, un langage de vérité...nous ne berçons pas nos administrés d'illusions comme tant d'autres avant nous (et encore aujourd'hui !) car lorsqu'ils reviennent de leurs illusions, ils sont écœurés de la politique et s'abandonnent aux extrêmes (ce qui arrangent bien ceux-ci d'ailleurs mais cela, ils ne peuvent pas le dire trop fort !)...(Brice TEINTURIER dans son ouvrage Plus rien à faire, plus rien à foutre rappelait que seuls 18 % de nos concitoyens éprouvent un sentiment positif pour la politique et sur les 82 % restants : 9 % de l'indifférence, 13 % de la colère, 20 % du dégoût et 40 % de la déception)...il serait peut-être grand temps d'agiter le miroir aux alouettes à nos concitoyens...En tous les cas, ne comptez pas sur ma majorité pour les abuser, pour les tromper...Cette crise de la vérité, c'est justement un des facteurs qui éloignent les Français(es) de la politique...et nous nous tenons à la vérité, gage de notre efficacité…